CAP installateur sanitaire

Je peux le faire si…

  • J’ai entre 16 et 25 ans, et j’ai fini ma 3°.
  • J’ai 26 ans ou plus et je veux passer le CAP en contrat pro ou en CIF.

En passant mon CAP, j’apprends notamment à devenir un(e) pro…

  • De la plomberie : réseaux, traitement des eaux, production de chaleur et d’eau chaude sanitaire, outils de communication technique, règles de santé et de sécurité…
  • De la préparation et de l’organisation d’un chantier de chauffagisme : reconnaissance des lieux, écoute du client, choix de l’outillage, commandes de pièces…
  • De la pose, de l’entretien et du dépannage d’équipements et matériels sanitaires (conduits, douches, baignoires, éviers…) : percements, raccordements, finitions, contrôles, mise en service…
  • De la communication sur le chantier et avec les clients.

Je reçois aussi un enseignement général (expression française, maths, sciences…).

Le CAP c’est…

  • Deux ans de formation au CFA (?h en tout) en alternance avec le travail chez mon maître d’apprentissage.

Dans quel campus suivre cette formation ?

Après mon CAP, je peux continuer mes études par…

Un Brevet professionnel monteur en installations de génie climatique, soit deux années de plus en alternance pour avoir le niveau bac et une haute qualification professionnelle.

Après mon CAP, je peux aussi trouver un emploi…

  • Dans une entreprise artisanale de plomberie-sanitaire ou construction/rénovation.
  • Dans une entreprise du secteur du Bâtiment et travaux publics (BTP).

Et en plus, je gagne ma vie en apprenant un métier !