Glacier

glacier

Trois questions à me poser pour savoir si ce métier peut m’intéresser…

  • Suis-je naturellement curieux des saveurs et ses tendances ?
  • Suis-je plutôt inventif-ve, créatif-ve ?
  • Est-ce que je suis soigneux-se, méthodique et rigoureux-se dans mes actions ?

Plus de oui que de non ? J’ai des affinités avec ce métier, je veux en savoir plus.
Plus de non que de oui ? Ce métier n’est peut-être pas le meilleur pour moi.

Si je suis… glacier, j’ai la chance de travailler chaque jour pour le plaisir de tous.

Avec mes outils (turbines à glace, freezer, refroidisseur, cuves de maturation…), je fabrique dans le laboratoire des glaces, des sorbets, des mousses et autres desserts glacés (parfaits, soufflés, vacherins, bûches…). Mon métier est très exigeant : choix des ingrédients, précision des dosages, règles strictes d’hygiène et de sécurité alimentaire… Rien ne peut être laissé au hasard, mais la créativité est bienvenue, et même indispensable : en plus des parfums connus de tous, je peux proposer aux clients des parfums originaux, voire insolite, en fonction de l’inspiration et des saisons. Parce qu’être glacier, ce n’est pas seulement travailler l’été ! J’ai de l’activité toute l’année chez le pâtissier, le traiteur ou le fabricant qui m’emploie, et dois toujours me renouveler pour m’adapter aux goûts de la clientèle. Je peux aussi apprendre la taille artistique de glace, et réaliser de spectaculaires démonstrations.

Si je suis intéressé(e), de quel(s) diplôme(s) ai-je besoin…

Si je dis oui à l’apprentissage,

Je peux être aidé(e) dans ma recherche de maître d'apprentissage par les Chambres de métiers ou les CFA. Beaucoup d’entreprises leur font confiance en formant des apprenti(e)s, par exemple…