Pâtissier

Patissier

Trois questions à me poser pour savoir si ce métier peut m’intéresser…

  • Suis-je naturellement curieux de saveurs, d’aliments, de cuisine ?
  • Est-ce que je suis plutôt habile de mes mains, précis(e), concentré(e) et rigoureux-se dans mes actions ?
  • Suis-je prêt(e) à travailler le dimanche et les jours fériés ?

Plus de oui que de non ? J’ai des affinités avec ce métier, je veux en savoir plus.
Plus de non que de oui ? Ce métier n’est peut-être pas le meilleur pour moi.

Si je suis… pâtissier, j’ai la chance de travailler tous les jours en donnant du plaisir aux gourmands.

Mon lieu d’activité, c’est le laboratoire de pâtisserie. Mes outils, de multiples ustensiles et équipements (fours, réfrigérateurs, chambres de repos). J’élabore les gâteaux, tartes, viennoiseries (brioches, croissants…), biscuits, entremets (beignets, charlottes…). Je sais faire les pâtes (brisées, feuilletées, sablées…), les garnitures (crèmes, mousses, meringues…), les décorations (fleurs en sucre, rubans de chocolat, nappages…), mais aussi des bonbons, des caramels, des chocolats, des glaces et gâteaux glacés. Je sais aussi cuisiner du salé, des petits fours et des plats traiteur (pâtés en croutes, tartes et tourtes…). Je propose les pâtisseries les plus connues, je peux aussi laisser parler ma créativité, développer un sens artistique et inventer de nouvelles recettes si les clients aiment. Mon métier est très exigeant : je dois être tous les jours d’une hygiène irréprochable, et être capable de répéter à l’infini avec la même précision des gestes, des dosages, des cuissons…

Si je suis intéressé(e), de quel(s) diplôme(s) ai-je besoin…

Si je dis oui à l’apprentissage,

Je peux être aidé(e) dans ma recherche de maître d'apprentissage par les Chambres de métiers ou les CFA. Beaucoup d’entreprises leur font confiance en formant des apprenti(e)s, par exemple la boulangerie pâtisserie Lafitau dans le Var.