Plombier

Plombier

Trois questions à me poser pour savoir si ce métier peut m’intéresser…

  • Est-ce que j’ai un bon sens de l’observation ?
  • Est-ce que je suis plutôt rigoureux-se, organisé(e) et précis(e) dans ce que je fais ?
  • Est-ce que j’ai le sens du contact et un bon relationnel avec les autres ?

Plus de oui que de non ? J’ai des affinités avec ce métier, je veux en savoir plus.
Plus de non que de oui ? Ce métier n’est peut-être pas le meilleur pour moi.

Si je suis… plombier, j’ai la chance de travailler en étant toujours très attendu !

En effet, les clients ne peuvent pas se passer très longtemps d’eau ou de gaz quand il y a un problème de canalisations. Dans l’entreprise qui m’emploie, j’interviens souvent en dépannage d’urgence, mais aussi sur l’installation et l’entretien de tuyauteries, la pose ou le remplacement d’appareils sanitaires (WC, douches, ballons d’eau chaude…). Les clients attendent beaucoup de mes explications et de mes conseils, je dois toujours être clair(e) et précis(e), notamment quand la réparation ou l’installation de plomberie est nécessaire à leur sécurité (gaz) ou à leur santé (conduites en plomb). Je travaille dans des environnements très variés : maisons, appartements, bureaux, restaurants, hôpitaux, écoles et autres équipements publics. Je suis souvent amené(e) à analyser des plans et réfléchir aux meilleurs parcours possibles pour les canalisations. Je manie une grande diversité de matériaux (cuivre, acier, inox, matière plastique ou composite…), d’’outils et de techniques, incluant la soudure, l’électricité et un peu de maçonnerie selon les travaux. Je dois aussi suivre et m’adapter aux évolutions techniques permanentes du métier.

Si je suis intéressé(e), de quel(s) diplôme(s) ai-je besoin…

Si je dis oui à l’apprentissage,

Je peux être aidé(e) dans ma recherche de maître d'apprentissage par les Chambres de métiers ou les CFA. Beaucoup d’entreprises leur font confiance en formant des apprenti(e)s, par exemple…