Prothésiste dentaire

Prothésiste dentaire

Trois questions à me poser pour savoir si ce métier peut m’intéresser…

  • Est-ce que je suis très habile de mes mains, et capable de grandes patience et concentration ?
  • Est-ce que je m’intéresse aux technologies et leurs évolutions, à la chimie, au travail des métaux ?
  • Est-ce que je suis attiré(e) par les travaux manuels qui demandent esthétique et précision ?

Plus de oui que de non ? J’ai des affinités avec ce métier, je veux en savoir plus.
Plus de non que de oui ? Ce métier n’est peut-être pas le meilleur pour moi.

Si je suis… prothésiste dentaire, j’ai la chance de travailler pour le monde médical.

Dans le laboratoire qui m’emploie, je réalise des prothèses dentaires de toutes sortes commandées par les chirurgiens-dentistes pour leurs patients : couronnes, bridges, pivots, dentiers, « bagues » (appareils d’orthodontie pour corriger les mauvaises implantations dentaires). J’utilise pour cela différentes matières telles que l’or, l’acier, les résines, les céramiques, ainsi que des techniques de très haute précision (maquettes, moulages, injections métalliques sous pression…), incluant des outils de conception et de fabrication par ordinateur. Une vocation : satisfaire sans cesse à une exigence de perfection.

Si je suis intéressé(e), de quel(s) diplôme(s) ai-je besoin…

Prothésiste dentaire

 

Si je dis oui à l’apprentissage,

je peux être aidé(e) dans ma recherche de maître d'apprentissage par les Chambres de métiers ou les CFA. Beaucoup d’entreprises leur font confiance en formant des apprenti(e)s, par exemple…