Technicien de maintenance industrielle

Trois questions à me poser pour savoir si ce métier peut m’intéresser…

  • Est-ce que j’aime la technique ?
  • Est-ce que j’ai le sens du contact et de l’écoute, des facilités d’expression, d’explication, de conviction ?
  • Suis-je prêt à travailler souvent le week-end et les jours fériés ?

Plus de oui que de non ? J’ai des affinités avec ce métier, je veux en savoir plus.
Plus de non que de oui ? Ce métier n’est peut-être pas le meilleur pour moi.

Si je suis… technicien de maintenance industrielle, j’ai la chance de travailler sans faire jamais la même chose.

Je suis en effet capable d’intervenir sur le fonctionnement mécanique, électrique, hydraulique ou pneumatique, ainsi que les automatismes de toutes sortes de machines et équipements industriels de production. J’assure la maintenance préventive (surveiller, contrôler et entretenir pour prévenir les pannes) et corrective (détecter et réparer les pannes, ou améliorer le fonctionnement). Je commande et change des pièces, j’effectue des réglages, je réceptionne, vérifie et met en service de nouvelles installations, je propose aussi des modifications pour optimiser les performances et la sécurité du matériel. Je dois renseigner et tenir à jour les dossiers techniques des machines et équipements dont j’ai la charge. Je maîtrise pour cela divers outils informatiques de gestion de la maintenance. Je travaille en relation avec de nombreuses personnes, ouvriers, techniciens, responsables, et doit toujours être en situation d’expliquer ce que je fais, mais aussi conseiller ou convaincre. Mon métier est également impacté par de nombreuses règles de sécurité, de qualité et de respect de l’environnement.

Si je suis intéressé(e), de quel(s) diplôme(s) ai-je besoin…

Si je dis oui à l’apprentissage,

Je peux être aidé(e) dans ma recherche de maître d'apprentissage par les Chambres de métiers ou les CFA. Beaucoup d’entreprises leur font confiance en formant des apprenti(e)s, par exemple…