Vendeur

vendeur

Trois questions à me poser pour savoir si ce métier peut m’intéresser…

  • Est-ce que j’ai le sens du contact, est-ce que j’aime m’exprimer ?
  • Est-ce que j’aime convaincre les gens avec qui je parle en restant calme et patient ?
  • Suis-je prêt(e) à travailler debout et le samedi, parfois le dimanche et les jours fériés ?

Plus de oui que de non ? J’ai des affinités avec ce métier, je veux en savoir plus.
Plus de non que de oui ? Ce métier n’est peut-être pas le meilleur pour moi.

Si je suis… vendeur/vendeuse, j’ai la chance de travailler

tous les jours en relation avec des personnes différentes. Dans le magasin qui m’emploie, mes tâches peuvent être variées au-delà de l’accueil, de l’information et du conseil auprès des clients. Réception, enregistrement, rangement des produits en réserve, gestion du stock, étiquetage, présentation marchande et mise en valeur dans le rayon ou la vitrine, tenue de la caisse, mise en place de promotion, d’animations, gestion de fichiers clients, traitement de réclamations… Tout cela fait partie de mon travail. Je suis toujours aimable, disponible, à l’écoute, maître de mes émotions. Ma relation aux clients compte dans leur fidélisation au magasin.
Je peux aussi travailler dans un rayon ou magasin alimentaire, pour vendre des produits achetés à des grossistes ou des producteurs (volailler, poissonnier) ou transformés/fabriqués sur place (boucher-charcutier, boulanger-pâtissier, glacier, traiteur). Je dois alors respecter des exigences particulières d’hygiène et de propreté, et il m’arrive d’animer des démonstrations ou dégustations.

Si je suis intéressé(e), de quel(s) diplôme(s) ai-je besoin…

Vendeur

Si je dis oui à l’apprentissage,

je peux être aidé(e) dans ma recherche de maître d'apprentissage par les Chambres de métiers ou les CFA. Beaucoup d’entreprises leur font confiance en formant des apprenti(e)s, par exemple l'entreprise Connexion ou Quick dans les Alpes de Haute-Provence.