L’Université    Mon projet    L’actu des campus              

L'Université des talents

fait sa rentrée

L'Université des talents fait sa rentrée

L’apprentissage et la formation figurent aujourd’hui parmi les principaux enjeux du chemin vers l’emploi. Avec l’Université Régionale des Métiers et de l’Artisanat Provence-Alpes-Côte d’Azur, ses 7 campus sur son territoire et ses 105 formations, la Chambre de métiers et de l’artisanat de région œuvre chaque jour aux côtés des apprentis sur le chemin de la réussite. Chaque année, plus de 5.000 jeunes préparent un diplôme de l’Université des Métiers, en alternance avec les 5.000 entreprises qui nous choisissent pour développer l’apprentissage. Nous formons les artisans de demain, mais aussi ceux d’aujourd’hui. Étudier pour travailler, travailler pour étudier. C’est cela, l’alternance. Un contrat, un salaire, des congés payés, mais surtout l’expérience qui s’accumule, semaine après semaine.  Dans l’entreprise, l’apprenti(e) gagne en savoir-faire au contact des pros, des chantiers, des clients. Sur le campus, il ou elle construit son expertise avec des enseignants passionnés, dévoués, reconnus (eux-mêmes passés par l’apprentissage et l’entreprise) et grâce à des enseignements, des outils numériques, des plateaux techniques calés sur les besoins des employeurs et les évolutions des métiers (clientèles, technologies, normes…).

L’Université des Métiers est une université au sens premier : une communauté d’excellence où les élèves rencontrent leurs maîtres… Maîtres d’apprentissage dans l’entreprise, maîtres d’ateliers sur le campus. On y préfère la pédagogie active à la pédagogie assise. L’apprentissage bouge vite, nos apprenti(e)s aussi. On les stimule, on les engage, ils s’impliquent : projets pédagogiques innovants et créatifs, mises en situation professionnelle, interventions socio-éducatives (santé, citoyenneté, sport, culture, sécurité routière…). Depuis de nombreuses années, l’Université des Métiers se rénove et porte des actions et des projets afin de proposer une offre de formation toujours plus complète, innovante et en prise avec la réalité et les besoins. 

Modernité, sensibilisation et investissement sont au cœur de son action pour l’Apprentissage et les Apprentis. Des enjeux, des orientations, des volontés et des valeurs qui s’inscrivent pleinement dans la réforme de l’Apprentissage avec la loi « pour la liberté de choisir son avenir professionnel », adopté à l’été 2018. 


Choisir son Avenir avec la réforme de l’apprentissage

A la Chambre de métiers, nous le savons, et ce n’est pas une nouveauté, pour lutter efficacement contre le chômage des jeunes, pour développer notre tissu économique et pour offrir à tous la possibilité de se construire et se choisir un avenir, le développement de l’offre d’apprentissage et de la formation est un pilier. Pour autant, la libéralisation, peut-être à outrance, de l’offre de formation va de fait entrainer un grand nombre d’ouvertures de structures « certifiées ». Sans expérience, sans cadre, payante, et n’ouvrant ni les portes de l’emploi, ni celle de l’excellence. Même si la volonté de mettre en lumière la formation et l’apprentissage reste pour nous une priorité, il est regrettable que cela se fasse sans cadre. Nos enseignants, nos formateurs et nos maitres d’apprentissage n’ont pas attendu l’ouverture à la concurrence pour faire de leurs apprentis des experts. Nos Centres de Formations des Apprentis sont déjà ancrés dans la réalité économique d’un territoire, et notre priorité reste l’employabilité de nos apprenants. La réforme de l’apprentissage ouvre également un autre chantier. Celui de son financement. Et c’est un chantier nécessaire et primordial à son développement. La réforme dessine malheureusement des contours encore flous de ce que sera le « cout-contrat », et nous restons vigilants quant à sa mise en œuvre et son articulation. 

La Chambre de métiers et de l’artisanat de région est particulièrement soucieuse du maintien de l'offre de formation par apprentissage sur les territoires ruraux de notre région. C’est pourquoi, depuis de nombreuses années, l’Université des Métiers se rénove et porte des actions et des projets afin de proposer une offre de formation toujours plus complète, innovante et en prise avec la réalité et les besoins : 

  • En construisant notamment une offre de formation régionale allant du niveau V au niveau II, en accompagnant l'ensemble de ses CFA dans la démarche qualité PVE du CR Sud puis dans la démarche qualité nationale
  • En mutualisant entre ses CFA des compétences transversales 
  • En travaillant en relation étroite avec les branches professionnelles afin de toujours former au plus près de leurs besoins
  • En modernisant ses espaces de formation
  • En développant son offre de service pour les apprentis
  • En s'engageant dans la promotion de l'apprentissage au quotidien

Modernité, réalité économique et investissement sont au cœur de notre action pour l’Apprentissage et les Apprentis. A 16 ans, l’avenir est encore flou, la Chambre de métiers et son Université proposent aux jeunes de les accompagner pour construire et choisir leur avenir.

Prépa-apprentissage: #DemarreTaStory : Bien s'orienter pour un parcours personnalisé 

Dans le cadre d’un appel à projet national, la Chambre de métiers et de l’artisanat PACA porte un projet autour des classes préparatoires à l’apprentissage, intitulé #DemarreTaStory. Ces classes s’ouvrent dès cette rentrée à toute personne éligible au contrat d’apprentissage (entre 15 ans révolus et sorti des obligations scolaires et 29 ans) : collégiens, lycéens, décrocheurs scolaires, demandeurs d’emploi, changement de carrière…  Leur objectif est d’offrir un accompagnement personnalisé et une orientation adaptée vers une formation métiers :

  • Préparer à la formation en alternance
  • Rapprocher le bénéficiaire du monde de l’entreprise
  • Préparer à la recherche et à la conclusion d’un contrat d’apprentissage

Entièrement individualisé, le parcours pédagogique est ainsi géré par un centre de formation, son contenu et sa durée seront adaptés aux besoins personnels du bénéficiaire. Il se présentera comme suit :

  • Positionnement de l'apprenant sur les savoirs de base et tests cognitifs, à partir d'outils numériques actuellement utilisés dans les centres de formation
  • Formation selon 3 parcours-type, individualisés en durée et en contenu selon les besoins (enseignement général, savoir-être, découverte métiers)
  • Stage en entreprise afin de s'immerger dans un environnement professionnel

A terme, l’objectif est également de permettre une sécurisation des parcours et par là-même de la formation.


[FOR.me]UP: l'innovation au cœur de la pédagogie de l'Université des métiers

Depuis novembre 2015, la Chambre de métiers et de l’artisanat de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur développe [FOR.me]UP, un dispositif de modularisation des parcours de formation, cofinancé par le Fonds Social Européen (FSE).

Qu’est-ce que [FOR.me]UP ?

Une méthode de modularisation des référentiels de formation au sein de l’Université des Métiers et de l’Artisanat, qui fait appel au digital et à la gamification. En clair, c’est un dispositif de Digital Learning qui vient compléter la formation classique, permettant à l’apprenti de suivre et d’évaluer son parcours d’apprentissage au travers d’outils pédagogiques numériques, attractifs et innovants. Sur une plateforme numérique dédiée, il est proposé de créer son parcours personnalisé de formation avec des modules théoriques et pratiques, sous la forme de tutoriels vidéo et de contenus interactifs (conseils, jeux, etc.) et d’améliorer la formation en présentiel.

Pour qui ?

[FOR.me]UP s’adresse aux apprenants, aux enseignants et aux maîtres d’apprentissage. Il a pour objectif d’être utilisable et utilisée par les enseignants au sein même de leurs cours et en dehors pour former véritablement en complément de l’entreprise. Ce dispositif est d’autant plus adapté désormais que la réforme de l’apprentissage implique une entrée en apprentissage toute l’année et de fait, une adaptation des parcours.

Pourquoi [FOR.me]UP ?

[FOR.me]UP permettra à chaque apprenti de visualiser en temps réel le suivi de son parcours de formation individualisé et s’intègrera parfaitement dans la logique de poursuite de parcours. Il tient compte à la fois des attentes des apprenants et des besoins et évolutions des entreprises et des territoires. Cette approche différente de la formation initiale et continue permettra à nos Campus de délivrer des formations directement opérationnelles et de renforcer l’employabilité de nos apprenants. Le dispositif est désormais entré dans sa phase opérationnelle, notamment au travers d’un espace pédagogique en ligne, accessible sur ordinateur, tablette et smartphone, et au sein de l’ensemble de nos établissements de formation de l’Université des Métiers.


L'Université des Métiers aux côtés des Meilleurs Ouvriers de France: une formation d'excellence

L'apprentissage est une voix d’excellence, une voie royale pour l’emploi et l’insertion de tous les publics. Les MOF (Meilleurs Ouvriers de France), mais aussi les MAF (Meilleurs Apprentis de France), sont de véritables moteurs et des sources de motivation pour les générations futures, prouvant que l’apprentissage est un réel tremplin de réussite.  L’artisanat et l’apprentissage ont encore aujourd’hui besoin de vitrines pour attirer à eux de nouveaux jeunes talentueux, pour faire venir dans leurs rangs des entrepreneurs ambitieux et pour inciter l’État et les collectivités à favoriser leur réussite. Les Meilleurs Ouvriers de France constituent depuis des décennies la plus belle des vitrines pour nos métiers.  Dans cette perspective, la Chambre de métiers et de l’artisanat de région Provence-Alpes-Côte d’Azur et la Société Nationale des Meilleurs Ouvriers de France Région Sud coopèrent depuis des années pour la mise en œuvre sur les territoires PACA d'actions communes visant à la promotion des métiers et des savoir-faire.

Dans le prolongement de cette coopération, ensemble, la Chambre de métiers et la Société des MOF ont décidé de renforcer et de formaliser cette coopération par la signature d’une convention spécifique, pour une durée de 3 ans, autour notamment de la promotion et de la valorisation des savoir-faire qu'elles initient : présence des MOF aux évènements de promotion des métiers et des savoir-faire artisanaux, animation et formation conjointe, mobilisation des jeunes des CFA de l’Université des Métiers afin qu'ils concourent aux épreuves des Meilleurs Apprentis de France (MAF). Un partenariat multifacette qui assoie la formation d’excellence prodiguée au sein de l’Université des Métiers. Aux côtés de l’élite des artisans, les apprentis de la Chambre de métiers et de l’artisanat se préparent ainsi à devenir les meilleurs.

Déjà deux Meilleurs Apprentis de France à l’Université des Métiers

Le Campus de Gap est fier d’avoir notamment formé deux apprentis sacrés Meilleurs Apprentis de France : Ali Noury Chaman MAF 2017 en peinture et Nicolas Persigan MAF 2016 en plomberie. Depuis la rentrée 2018, les actions MOF et MAF se succèdent :

  • Le 16 octobre 2018 : intervention en formation d’un MOF Glacier au campus du Beausset.
  • Du 21 au 24 octobre 2018 : sélection de David Galizzi, professeur sur le campus de Saint-Maximin, en tant que juré de dégustation au concours MOF pâtissier
  • 22 novembre 2018 : qualification d’une apprentie du Beausset pour le concours régional du Meilleur Apprenti de France pâtissier.
  • Le 25 novembre 2018 : finale du MOF glacier au campus du Beausset.
  • De décembre à février : intervention en formation de Philippe Hermenier, MOF boulanger sur les campus de Saint Maximin, Les Arcs, Le Beausset, Digne et Avignon.
  • 7 février 2019 : qualification d’un apprenti de Digne pour le concours régional du Meilleur Apprenti de France boucher. 
  • 16 mars 2019 : intervention en formation de Maryline Biache, MOF 2015 coiffure, sur le campus d’Avignon
  • 25 avril 2019 : Pauline Lauriau du campus de la Seyne remporte la médaille d’or au concours du MAF régionale sellerie harnacheur
  • 3 mai : Cassandra Philippe du campus de La Seyne remporte la médaille d’or au concours du MAF régionale sellerie
  • 22 mai 2019 : visite des cuisines de l’Hôtel du Castellet par des apprentis du campus de Gap, en présence du chef Christophe Bacquié, MOF cuisine 2004.