L’Université    Mon projet    L’actu des campus              

Trois apprentis du Campus de Gap en finale !

Article, Vendredi 27 Avril

Loïs Parlade, Lucas Morais-Monteiro et Loïc Gjapi, apprentis au Campus de Gap de l’Université Régionale des Métiers et de l’Artisanat de région Provence-Alpes-Côte d’Azur (URMA PACA) se sont brillamment qualifiés pour la finale nationale du concours « Un des Meilleurs Apprentis de France » dans la catégorie vente.

Le CFA Régional de Gap accueillait mardi 24 avril 2018 les sélections régionales de la catégorie vente du concours « Un des meilleurs Apprentis de France » (MAF).

Quatre apprentis du Campus de Gap étaient en lice : Gwendoline Lajko-Karg (prêt-à-porter), Loïs Parlade (boulangerie), Lucas Morais-Monteiro (bijouterie) et Loïc Gjapi (boucherie). Soutenus par Nathalie Gariod, professeur de marketing au Campus de Gap, ils ont fait preuve de créativité et de professionnalisme.

Sur le thème imposé « Paris et ses monuments » ils ont réalisé une vitrine afin de valoriser l’entreprise qui les forme. Après avoir vérifié les critères, le jury a statué en fonction de la mise en valeur des produits, l’étiquetage, les prix et le respect des volumes notamment et a qualifié Loïs, Lucas et Loïc.

Un grand bravo à ces dignes représentants de l’apprentissage à l’Université des métiers qui viennent grossir les rangs des lauréats, déjà nombreux, de 2018. 


 

Un des Meilleurs Apprentis de France

Article, Lundi 5 septembre

"Un des Meilleurs Apprentis de France" : trois apprentis de l'URMA PACA récompensés régionalement !


Les sélections régionales du concours " Un des Meilleurs Apprentis de France " de boucherie se sont déroulées lundi 5 février 2018 au CFA Régional d'Avignon de l'Université Régionale des Métiers et de l'Artisanat de Région PACA (URMA PACA).


Désossage, parage, épluchage, ficelage : douze apprentis bouchers, dont huit de l'URMA PACA, venus de toute la région, s'affrontaient pour obtenir leur sélection pour les épreuves nationales. Dès 5h30, nos courageux candidats ont montré leur savoir-faire et leur technicité sur toutes les viandes, pour décrocher leur place en finale qui aura lieu les 8-9 avril à Lésignan (Aude).


Une épreuve de longue haleine, d'une durée totale de cinq heures, dont les apprentis de l'URMA PACA sont sortis brillamment. Au final, trois apprentis de nos campus finissent sur le podium : Kélian Lambert, Benjamin Dentrecolas et Jackie Duble.


Les résultats ont été proclamés après délibération du jury devant un parterre de journalistes et de personnalités importantes du monde vauclusien : Thierry Aubert, Président de la Délégation Vaucluse de la Chambre de métiers et de l'artisanat de Région Provence-Alpes-Côte d'Azur (CMAR PACA) et son Vice-président Bruno Biscarel, Jean-François Césarini, Député de la 1ère circonscription du Vaucluse, Bernard Vergier, Président de la CCI de Vaucluse et Dino Tornati, président de la confédération des artisans bouchers charcutiers traiteurs du Vaucluse.


Kelian Lambert, 16 ans, apprenti au CFA URMA PACA d'Avignon et employé chez Laurent Brunet à Pernes-les-Fontaines, remporte le concours, devant Benjamin Dentrecolas, 20 ans, apprenti au CFA URMA PACA du Beausset et travaillant chez Laurent Boursier à Toulon. Jackie Duble, 21 ans, apprentie au CFA URMA PACA d'Avignon et employée chez Milési à Villelaure, seule femme du concours, termine 3e de la région.


Kélian Lambert, notre heureux lauréat, finit donc premier pour son premier concours.  Il a quitté l'école en 3e, bien décidé à devenir boucher. " Je rêvais de faire ce métier et une semaine de stage en 3e chez M. Brunet, m'en a donné encore plus envie. " Quand son professeur au CFA l'a sélectionné pour participer au MAF, il a accepté, sans trop de stress. L'an prochain, il souhaite poursuivre sur un brevet professionnel et un jour, ouvrir sa boucherie.


Ce concours organisé par la Confédération des Bouchers Charcutiers Traiteurs du Vaucluse a pour objectif de stimuler la motivation des jeunes apprentis bouchers pour le métier en leur donnant l'occasion d'exprimer concrètement leurs compétences, de dynamiser l'apprentissage et de constituer un facteur de revalorisation de l'expression manuelle et artistique de la Boucherie.