Mécanicien agricole

Mécanicien agricole

Trois questions à me poser pour savoir si ce métier peut m’intéresser…

  • Suis-je passionné(e) par la mécanique lourde, l’électronique, l’informatique ?
  • Est-ce que l’idée de travailler en milieu rural et agricole me plaît ?
  • Suis-je plutôt habile de mes mains, débrouillard et assez costaud(e) pour manipuler des pièces lourdes ?

Plus de oui que de non ? J’ai des affinités avec ce métier, je veux en savoir plus.
Plus de non que de oui ? Ce métier n’est peut-être pas le meilleur pour moi.

Si je suis… mécanicien agricole, j’ai la chance de travailler à la campagne et au rythme des saisons.

En fonction des périodes du travail agricole et d’utilisation des matériels, je suis sollicité pour mettre en service, régler, entretenir, réviser, dépanner ou réparer une grande diversité d’engins : tracteurs, ensileuses, moissonneuses-batteuses, outils portés ou traînés… Il m’arrive fréquemment de démonter entièrement une machine pour vérifier chaque pièce. Je réalise des interventions sur la mécanique, mais aussi sur l’électronique : le matériel agricole intègre de plus en plus d’automatismes, de commandes numériques, de programmation. Je travaille dans l’atelier qui m’emploie ou me déplace dans l’exploitation, par tous les temps et parfois en plein milieu des champs… Une partie de mon activité peut être commerciale, pour conseiller et vendre des matériels, des accessoires, des pièces détachées.

Si je suis intéressé(e), de quel(s) diplôme(s) ai-je besoin…

 

Si je dis oui à l’apprentissage,

Je peux être aidé(e) dans ma recherche de maître d'apprentissage par les Chambres de métiers ou les CFA. Beaucoup d’entreprises leur font confiance en formant des apprenti(e)s, par exemple…