Mécanicien motocycles

mécanicien moto

Trois questions à me poser pour savoir si ce métier peut m’intéresser…

  • Suis-je passionné(e) par la mécanique et l’univers de la moto ?
  • Est-ce que je suis plutôt habile de mes mains, patient(e), rigoureux-se, logique ?
  • Est-ce que j’ai envie d’apprendre la relation commerciale et le conseil aux clients ?

Plus de oui que de non ? J’ai des affinités avec ce métier, je veux en savoir plus.
Plus de non que de oui ? Ce métier n’est peut-être pas le meilleur pour moi.

Si je suis… mécanicien motocycles, j’ai la chance de travailler

dans un monde de passionnés au service de leur sécurité. Muni d’un outillage et de matériels de mesure/contrôle de plus en plus informatisés (banc de contrôle, laser, banc de performance...), j’entretiens, révise, contrôle, règle, dépanne et répare les deux-roues, vélos, scooters, motos… Je recherche les pannes et les fragilités, j’interviens sur la mécanique (moteur, allumage, transmission, carburation, suspension, carénage…) et peut aussi être un conseiller technique et commercial sur des engins neufs ou d’occasion. La commande de pièces occupe une partie de mon temps, comme le suivi du marché pour connaître les évolutions technologiques. En fin d’intervention, j’écris tout ce que j’ai fait sur une fiche de travaux. La communication est une dimension importante dans mon travail : je suis toujours en contact avec des clients qui connaissent bien le matériel, qui veulent en savoir plus et bien comprendre la panne, les réparations, leur prix.

Si je suis intéressé(e), de quel(s) diplôme(s) ai-je besoin…

Si je dis oui à l’apprentissage,

Je peux être aidé(e) dans ma recherche de maître d'apprentissage par les Chambres de métiers ou les CFA. Beaucoup d’entreprises leur font confiance en formant des apprenti(e)s, par exemple…