L’Université    Mon projet    L’actu des campus              

Le soutien du Fond Social Européen

Nous innovons en matière de pédagogie grâce au soutien de l'Union Européenne.

Un grand projet

Au sein de l’URMA PACA, la Chambre de Métiers et de l'Artisanat de Région PACA développe actuellement un projet de modularisation de ses formations. Ce projet financé avec le concours de l’Union européenne avec le Fonds Social Européen (FSE), permet à l’URMA PACA d'innover en matière de pédagogie dans le secteur des Métiers de l’Artisanat.
Intitulé Modularisation des formations aux métiers de l’alimentaire en Provence-Alpes-Côte d’Azur, ce projet cofinancé par le FSE porte sur les formations aux métiers de l’alimentaire et sur le titre d’Encadrant d’Entreprise Artisanale (2EA) qui permet à l'apprenant d’acquérir des compétences en matière de gestion.

Notre ambition est de renforcer l’employabilité des apprenants, tout en répondant aux besoins des entreprises du secteur alimentaire et des territoires de la Région.

Une offre adaptée

Initier, rendre opérationnel et déployer un dispositif innovant d’enseignement numérique
dans le secteur des Métiers de l’Artisanat à toute son offre de formation.

Quels publics ?

Les publics visés sont les apprenants en alternance (contrats d’apprentissage ou de professionnalisation) qui se forment à différents métiers au sein des Campus de l’URMA PACA , les demandeurs d’emploi et les publics en reconversion qui suivront des formations diplômantes ou qualifiantes, les salariés et chefs d’entreprise qui participeront à des formations de courte durée pour développer de nouvelles compétences, des parcours VAE...

Individualiser la formation grâce à la modularisation des parcours de formations.

À travers ce projet, la CMAR PACA vise plusieurs objectifs

- S’appuyer sur une pédagogie et des contenus attractifs en diversifiant les techniques, les supports et les outils pédagogiques numériques innovants.
​​​​​​​
- Individualiser la formation grâce à la modularisation des parcours de formations.

- Suivre la progression pédagogique de l’apprenant sur un livret de compétences personnel qui permettra à l’enseignant d’avoir une cartographie en temps réel des compétences et savoirs acquis.

- Intégrer une formation à tout moment. L’individualisation des parcours de formation offrent une souplesse et une réactivité qui permettront de répondre à tout type de besoin de formation et d’entrer dans une formation de manière permanente.

- Récupérer les compétences acquises par les apprenants en entreprise et former en complément de celles-ci.

- Permettre une souplesse absolue, avec la modularisation on adapte les contenus pédagogiques en fonction de l’évolution de l’environnement de l’entreprise.

- Répondre aux enjeux du Compte Personnel de Formation (CPF définit par la Loi du 5 mars 2014).